Clairière UXELLIA

Notre Clairière Uxellia célébrera Samonios le dimanche 12 Novembre è.v.

Le Ressenti du Sacré

Le Ressenti du Sacré

 

 

(ceci est l'éditorial de notre Grand Druide /|\Vosegus du numéro 343 de notre Bulletin Ar Gaël)


 

Dans l'interprétation des phénomènes religieux, le Sacré est le caractère de ce qui transcende l'humain. Le besoin de savoir et de comprendre est un besoin d'ordre psychologique que satisfont les religions (éditorial Ar Gaël n° 338 de février-mars 2001).

 

"Qu'est-ce que le Sacré ? Mot issu du latin sacer, il exprime une impression ressentie par l'homme devant une situation le dépassant et le plaçant hors des réalités de sa vie quotidienne. C'est le sentiment irrationnel d'une dépendance envers une force puissante, invisible, conditionnant la vie de l'univers, un ordre de choses auquel l'être humain est intégré et lui donnant le sentiment de son humilité" (Didier LAFARGUE, dans ATLANTIS n° 448, 1er trimestre 2012, p. 163).

 

Le Sacré est partagé par les membres de la communauté dans laquelle on vit, quelles que soient les croyances et la religion de cette communauté. Une communauté humaine est l'ensemble des habitants qui vivent dans un même lieu ou sur un même territoire, et qui forment des groupes sociaux ayant des caractères ou des intérêts communs.

 

La communauté structure une identité.

 

Je rappelle ce qu'a écrit le Druide /|\Gwen Marc'h dans Ar Gaël (n° 258, Avril 1995, p.12) concernant le sacerdoce des Druides:


"De par sa condition, ses qualifications, la transmission dont il est le dépositaire, le gardien vigilant, le Druide exerce un Sacerdoce, tout comme le prêtre d'une religion reconnue et acceptée".

 

Les sacerdotes assurent le lien avec l'univers.

 

"Il n'y a pas de véritable opposition entre les doctrines professées par les Initiateurs des Grandes Religions: Zoroastre, Bouddha, Moïse, Jésus, qui toutes tendaient à conduire l'esprit primaire à la Connaissance Suprême et à son retour au sein de la Divinité par des moyens appropriés à une ethnie particulière - qui est celle de l'initiateur - et plus spécialement quand celui-ci se situe en un degré inférieur aux Grands Maîtres tels Confucius et Mahomet" (Druidesse /|\Uxellia, Manuel d'Enseignement Druidique).

 

Le journaliste Breton Thierry JIGOUREL, dans son livre "Les Druides" (Ed. COOP BREIZH), Septembre 2002, p.15) note que les Druides sont le strict équivalent des Brahmanes hindous, "le Druide a une importance infiniment plus grande que le flamine romain, et même que les prêtres germains ou grecs. Il est au centre et à la tête de la société celtique ...

Représentant de la première fonction indo-européenne, il a le droit - et le devoir -  de parler avant le roi, qu'il conseille et qu'il guide".

 

Le rapport entre l'univers et l'homme représente une synthèse des forces cosmiques.

Pour Carl Gustav JUNG (1875-1961), psychiatre suisse, un des fondateurs de la psychanalyse, l'âme se présente comme un pont entre les idées claires et "le monde des dieux". La cosmogonie est le récit mythique de la formation de l'univers, et souvent de l'émergence des sociétés.

 

Druide /|\Vosegus



26/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 99 autres membres